Bonne fête de Noel

Publié le par Diacres Permanents Vincentiens

creche-en-provence.jpgEvangile Selon saint Matthieu 1,18-25

 

Voici quelle fut l’origine de Jésus, le Christ. Sa mère, Marie, avait été donnée en mariage à Joseph, mais avant qu’ils ne vivent ensemble, elle se trouva enceinte par une intervention de l’Esprit Saint. Joseph, son mari, pensa à la renvoyer. Mais c’était un homme droit et il voulait agir discrètement pour ne pas lui faire du tort.

Comme il en était préoccupé, un ange du Seigneur vint se manifester à lui dans un rêve et lui dit : “Joseph, fils de David, n’aie pas peur de prendre chez toi Marie, ton épouse. La voilà enceinte par l’intervention de l’Esprit Saint ; elle mettra au monde un fils et tu lui donneras le nom de Jésus ; car c’est lui qui sauvera son peuple de ses péchés.”

Tout cela fut donc l’accomplissement de ce que le Seigneur avait dit par la bouche du prophète : Voici que la vierge est enceinte et met au monde un fils. On l’appellera Emmanuel, ce qui veut dire Dieu-avec-nous.

Quand Joseph se réveilla, il fit ce que l’ange lui avait ordonné et il prit avec lui son épouse. Il n’avait donc pas eu de relations avec elle quand elle mit au monde un fils ; il lui donna le nom de Jésus.

 

Ces paroles de l'Evangile sont celles entendues à la Messe de Minuit.

Que ces Paroles de Dieu nous atteignent au plus profond de notre cœur et de notre âme.

 

Oui, Jésus a été conçu par l'intervention de l'Esprit Saint.

Oui, Jésus est né, il est venu partager notre vie d'homme.

Oui, Jésus est notre Sauveur.

 

Puissions-nous méditer ces paroles à la suite de la Vierge Marie et adorer notre Sauveur en vérité. Puissions-nous convertir notre cœur à l'école de l'Evangile.

 

Puissions-nous le servir quotidiennement en servant les plus pauvres à l'école de Saint Vincent de Paul, Louise de Marillac et du Bienheureux Frédéric Ozanam

 

Qu'au pied de la crèche nous déposions nos fardeaux et nos peines pour en repartir pleins de la chaleur du Christ illuminant notre vie.

 

JOYEUX NOEL à toutes et à tous.

 

 

Commenter cet article